Le bulletin météo d'hier soir était formel : le temps sec qui avait prédominé toute la journée sur Tours et sa région allait malheureusement devoir s'effacer, au profit d'une nouvelle dépression. Après un samedi plus que studieux, passé dans les magasins de puériculture à la recherche d'une poussette et d'un lit pour bébé, cette nouvelle avait tout lieu de me filer le bourdon. Quand allais-je donc pouvoir sortir ma MG du garage ? Bon, il faudrait attendre encore une semaine. Après tout, je n'étais plus à ça près.

Mais contre toute attente, ce matin au réveil, c'est un ciel presque bleu que je découvre. Et il semble bien décidé à s'installer. Aussi, c'est avec un enthousiasme des grands jours que je me précipite chez mon pote l'éléphant bleu, histoire de redonner à ma petite B l'éclat qui lui faisait défaut. Savonnage, rinçage, essuyage, lustrage... La voici vite fin prête pour le voyage. "Où allons-nous ?" me demande Aurélie. Aucune idée, ce sera au feeling, comme d'hab.

PICT0018 PICT0024

Direction Montlouis-sur-Loire, pour débuter. Un panneau annonce le château de Chenonceaux à quelques encâblures. Tiens, bonne idée, on ne le connaît pas encore celui-là. Juste avant de l'atteindre, nous avons débusqué une bien jolie petite église, à Civray-de-Touraine. Premières photos obligatoires. La B est parfaite, répondant à toutes mes sollicitations, le ronronnement de son moteur m'incite à lui en réclamer davantage. Aussitôt après Chenonceaux, on nous annonce Montrichard, Fougères-sur-Bièvre et Cheverny. Banco ! Deuxième, troisième, quatrième, les sensations sont décidément extraordinaires. Comment ai-je pu demeurer si longtemps loin de ma belle ?

PICT0028 PICT0039

Déjà 16h30, il va peut-être falloir songer à faire demi-tour. J'avise une station service à Vineuil. Ravitaillement aussi indispensable qu'imprévu, je n'avais pas imaginé que les kilomètres s'enchaîneraient aussi vite et aussi bien. Comment s'appelle ce village ? Cellettes, ravissant lui aussi. Nous serons bientôt à Blois. Autre série de photos, avec ce soleil couchant c'était impossible de résister. Nous poursuivons sur Chaumont, Amboise. La lumière décline lentement, signe que les jours rallongent vraiment ces temps-ci. Dernier arrêt pour immortaliser le rose autour des arbres. Déjà Montlouis ? Nous passons devant "La cave", un fameux restaurant gastronomique dont on nous a vanté les mérites. Il faudra réserver une table un de ces soirs...

PICT0044 PICT0057

L'arrivée sur Tours se fait sous les lumières de la ville, trafic fluide, pression d'huile et température moteur idéales. La balade a duré près de 3 heures. Et il ne nous a rien manqué pour être pleinement heureux.