31 janvier 2008

Ecoutez, ça n'a rien à voir

Il y a un type à qui j'aimerais bien serrer la main, c'est celui qui a pondu la signature publicitaire du TGV. "Prenez le temps d'aller vite". Ce n'est pas le genre de phrase qui vous cloue au mur, d'accord, mais avouez que c'est drôlement bien trouvé. Et que ça traduit vraiment ce qu'on ressent lorsqu'on est assis, paisible et détendu, dans ce train magique qui réduit des régions entières à la taille de jardins. Une heure pour avaler Tours-Paris, de gare à gare, on dira ce qu'on voudra mais c'est quand même une prouesse.... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 19:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 janvier 2008

C'est pas bientôt fini ?

A toute chose malheur est bon. C'est ce qu'on dit, en tout cas. Eh bien on a probalement raison. Je viens d'en faire l'expérience avec ma chère MG B. Cette pauvre petite voiture sans défense qui, voilà quelques jours, avait été "visitée" par un rigolo désireux de s'offrir un rodéo nocturne, mais qui s'était bravement défendue, refusant d'accompagner l'intrus. Un fil arraché, abandonné sur le siège, les autres pendouillant sous le tableau de bord, contrainte à un pesant silence sur sa place de parking... Ah, elle faisait... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 22:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 janvier 2008

Dis bonjour à la dame

Cela va devenir une habitude. A chaque fois que France 2 retransmet une pièce de théâtre en prime-time, un samedi, je suis devant mon écran. Après "Fugueuses" au début du mois, je suis impatient de découvrir le Feydeau qui est programmé ce soir : "La dame de chez Maxim". Cette fois il ne s'agira pas d'un direct, l'enregistrement a eu lieu à l'automne dernier. Mais peu importe. Francis Perrin a signé la mise en scène de ce grand classique qui, bizarrement, n'est pas joué si souvent sur les scènes françaises. La... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2008

Duel aux antipodes

Il a un nom qui s'éternue, un prénom pas courant non plus, et un sacré défi à relever la nuit prochaine. Jo-Wilfried Tsonga, car c'est de lui qu'il s'agit, enflammera-t-il les foules comme il en a pris l'habitude depuis le début de cet Open d'Australie 2008 ? Il lui faudra vraiment sortir la grosse artillerie pour cette demi-finale car son adversaire,  Rafael Nadal, double vainqueur de Rolland-Garros et n° 2 mondial, n'a pas prévu de lui laisser le moindre espoir. L'espagnol, enfant roi de la terre battue, n'est jamais arrivé... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 20:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 janvier 2008

Tout pour bébé

Là, indéniablement, ça devient sérieux. L'arrivée du bébé n'est prévue que dans 10 semaines et déjà l'essentiel de son environnement est prêt. En temps normal, pourtant, l'anticipation n'est pas mon fort. Ce sont les soldes qui m'ont convaincu. Au prix des "indispensables" que constituent un lit à barreaux, un plan à langer ou une poussette, autant rechercher les meilleures réductions possibles... Cela dit, même pour des articles bradés, la carte bancaire a bien chauffé ce week-end. Epidémie de fièvre acheteuse. Heureusement... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 15:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 janvier 2008

Le bonheur est dans la course

Ceux qui lisent régulièrement ce blog l'auront compris : le sport automobile et moi, c'est une grande histoire d'amour. Et depuis longtemps. Quand j'étais ado, je ne rêvais que d'une chose, courir. En rallye, en circuit, peu importait, pourvu que j'aie un volant entre les mains. Et puis les années ont passé, d'autres préoccupations me sont apparues et j'ai laissé de côté mes ambitions de devenir un jour Prost ou Vatanen. Sans le moindre regret. Briguer une place parmi les plus grands pilotes requiert, en plus du don initial (que je... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 20:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 janvier 2008

La Bourse ou la pluie

Si vous voulez réaliser un bel investissement en ce début d'année 2008, un seul conseil : laissez de côté le CAC40 et achetez un parapluie. Voilà un ustensile qui vous assurera une sacrée rentabilité, et sans délai. A raison d'une masse nuageuse quotidienne, le succès est assuré. En revanche la dérouillée que se prennent les places boursières en ce moment est loin d'être anodine, et les petits porteurs (dont je fais partie) peuvent en mesurer les funestes conséquences jour après jour, en voyant leurs maigres économies partir en fumée.... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 11:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 janvier 2008

La balade des gens heureux

Le bulletin météo d'hier soir était formel : le temps sec qui avait prédominé toute la journée sur Tours et sa région allait malheureusement devoir s'effacer, au profit d'une nouvelle dépression. Après un samedi plus que studieux, passé dans les magasins de puériculture à la recherche d'une poussette et d'un lit pour bébé, cette nouvelle avait tout lieu de me filer le bourdon. Quand allais-je donc pouvoir sortir ma MG du garage ? Bon, il faudrait attendre encore une semaine. Après tout, je n'étais plus à ça près. Mais contre toute... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 19:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 janvier 2008

Bébé, bulles et débats

Avoir un cousin qui bosse dans le milieu de l'édition, c'est sympa. Régulièrement, il vous sort de son chapeau une petite nouveauté de derrière les fagots, un truc qui décape, interpelle ou - le plus souvent - vous fait rire. Benoît ne se trompe jamais. Et en ce début d'année, il a encore fait mouche en m'offrant une BD absolument hilarante dont le sujet ne pouvait pas être plus en rapport avec mon actualité du moment : une paternité à venir. "Le guide du moutard" est probablement ce que j'ai lu de plus drôle sur la... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 11:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 janvier 2008

Fondu de chocolat !

C'est tous les ans pareil. Après les fêtes, on s'achète un pèse-personne en solde, on l'étrenne avec la trouille au ventre et on crie au scandale en lisant le chiffre. Nan, pas possible. Refus en bloc. Une grimpette inversement proportionnelle à la performance du Cac 40, mais avec un pourcentage bien pire. Pour un peu, on rapporterait madame Terraillon au magasin, en prenant bien soin d'avoir l'air mécontent. Mais non. On se ravise. Raisonnable. On se dit que tout est notre faute, notre très grande faute. Y avait qu'à pas foie-grasser... [Lire la suite]
Posté par Trocadero à 22:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]