Avec l'annulation du Paris-Dakar en janvier dernier, les amateurs de sport automobile se sont retrouvés un peu orphelins. Le rallye était en effet, traditionnellement, l'épreuve qui permettait de "tenir" pendant l'hiver, d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent en attendant la reprise des divers championnats, route ou circuit. Je ne sais pas si le mythique rallye africain reprendra ses droits en 2009 (on parle de le déplacer sur un autre continent, l'Amérique du Sud tiendrait la corde) mais en revanche, je parierais bien sur le maintien du Trophée Andros.

andros_2004

Ah, c'est certain, un nom pareil, ça fait tout de suite moins vendeur. Pourtant, cette série originale et unique n'a pas à rougir de son statut, et encore moins des grands noms de la conduite qu'elle a su attirer. Créée dans les années 80 par le pilote Max Mamers et soutenue par l'ancien PDG de la célèbre marque de confitures (lui-même assez adroit derrière un volant), elle a prouvé au public que "la montagne, ça vous gagne". Les courses sont en effet organisées sur la glace, dans différentes stations des Alpes, des Pyrénées et d'autres massifs français. Sur ces circuits courts, la vitesse n'est pas démentielle mais le spectacle est là avec des voitures qui prennent tous les virages en travers, les roues patinant allègrement à chaque accélération. Inutile de préciser que pour être performant dans ces conditions, très souvent changeantes avec la météo qui ne l'est pas moins, il faut avoir une sacrée technique ! Ce n'est donc pas un hasard si, au palmarès depuis 1988, on trouve des noms comme Ari Vatanen, Jacques Laffite, Patrick Tambay ou Bernard Darniche...

Mais le Trophée Andros a aussi eu son petit effet sur les people. De David Hallyday à Henri Leconte, en passant par Jean-Marie Bigard ou Christophe Dechavanne, nombreux sont ceux à avoir étonné leur monde par leur sens de la glisse. Il faut cependant reconnaître que depuis quelques années, ces "stars" sont moins nombreuses (Jean-Pierre Pernaut a du mal à faire oublier Alexandre Debanne). Est-ce la présence d'Alain Prost qui leur fait peur ? Lui aussi a succombé aux sirènes de la glace, voici 4 ans, et sa persévérance a été récompensée : deux couronnes d'affilée, la dernière en date obtenue voici quelques jours à Super Besse.

andros_stadeC'est ce titre que viendront fêter Prost et ses adversaires, samedi prochain, au Stade de France. Il est désormais de tradition que les pilotes de l'Andros "déplacent les montagnes" et viennent s'affronter hors championnat devant le public parisien. Et comme cette année, il s'agira aussi de célébrer les 20 ans du Trophée, autant dire que ça risque d'envoyer sévère ! Les organisateurs promettent quantité de surprises, et on peut leur faire confiance au regard du nombre impressionnant de pilotes attendus : pas moins d'une centaine ! Parmi eux, on trouve - excusez du peu - Jean Alesi, Didier Auriol, Sébastien Loeb, Jean Ragnotti, Michèle Mouton, Olivier Panis, Bruno Saby, Henri Pescarolo... Une immense séance de dédicaces sera organisée en marge de la course proprement dite : ça promet un bel embouteillage en coulisses !

Rares sont les événements qui permettent une telle concentration de pilotes. Je ne pourrai malheureusement pas m'y rendre mais qui sait... pour les 30 ans, peut-être ?