"Alors, pas encore papa ?" La question m'est posée régulièrement, tous les matins, à mon arrivée au bureau. Et ma réponse est invariable : non, aucun signe avant-coureur qui laisserait augurer d'une naissance avant la date prévue. Nous n'en sommes après tout qu'à J-15... Il faut dire que si mes collègues sont pressés, c'est parce que depuis le début de l'année à la Direction Marketing, aucune grossesse n'a atteint son terme. Mais non. Le bébé n'a pas choisi de montrer la moindre impatience et sa future maman n'en éprouve aucune gêne.

pleine_lune

Pourtant, à en croire certains, il se pourrait qu'un élément extérieur vienne emporter la décision. Je veux parler de la pleine lune. Cette vieille croyance (particulièrement tenace) selon laquelle on assisterait à un pic d'accouchements les soirs où l'astre est totalement visible n'a pourtant jamais été vérifiée scientifiquement. Au contraire, les études contredisent en bloc les sages-femmes et les gynécologues qui assurent être débordés les soirs de pleine lune. Une équipe de chercheurs américains a ainsi étudié plus de 500 000 accouchements entre 1997 et 2001. Et démontré qu'il y avait exactement le même nombre de naissances lors des différentes phases du cycle lunaire... Pour autant, les conclusions des chercheurs n'ont pas réussi à faire baisser le nombre de futurs parents superstitieux !

Pour notre part, nous allons attendre sereinement la prochaine pleine lune, ce vendredi. Sans énervement ou déprime particulière. Parce que ça aussi, les études le démontrent, on n'est pas plus stressé, violent ou maladroit les soirs de pleine lune que les autres jours...