Le quatrième et dernier - tout a une fin - opus de nos vacances se déroule en ce moment-même sous le soleil méditerranéen, à deux pas de la frontière italienne. Eh oui, après la pointe bretonne, encore une extrémité de cette bonne vieille France que nous n'aurons jamais autant sillonnée,  faisant au passage la fortune des sociétés d'autoroute ! Mais tous ces kilomètres nous ont également permis de voir ou de revoir des endroits très agréables pour les pupilles comme pour les papilles [expression honteusement pompée au Croco]. Exemple pris au hasard : notre escale à Lyon mercredi dernier.

PICT0009 PICT0020 PICT0052

Voilà une ville dans laquelle je me sens bien et où, contrairement aux idées reçues (qui ont souvent la dent dure), j'ai toujours été très bien accueilli. En y débarquant en fin d'après-midi avec ma petite famille, j'ai eu tout le loisir de vérifier que le vieux Lyon a un charme fou, avec ses boutiques anciennes et sa faune cosmopolite, ses façades colorées et des rues pavées que la poussette de Martin a avalées sans rechigner. Inévitablement, nous avons choisi de dîner à la terrasse d'un traditionnel "bouchon" du quartier saint-Jean et de faire honneur aux spécialités locales, saucisson pommes vapeur et côtes du Rhône en tête. Ce Gigondas 2001 était vraiment au poil, et il n'y avait rien à jeter non plus ni dans les entrées-salades (copieuses et savamment assaisonnées), ni dans la tarte Tatin qui a clôturé le repas. Bonne surprise aussi du côté de l'addition, loin de taper dans les sommets même en cette période de tourisme massif...

PICT0050

"Le comptoir du boeuf", 3 place neuve saint-Jean, 69005 Lyon. Formule complète (entrée-plat-dessert) à 15,80 € et carte des vins très raisonnable.